L'actualité de Mister Harry

Web & Design

 18 novembre 2014

Mister Harry

1 – PRIVILÉGIEZ LA PROXIMITÉ

En vous adressant à un prestataire local, votre projet sera sans doute mieux compris et mieux pris en compte que si vous ciblez une agence trop éloignée de votre bassin économique. Il y a forcément des professionnels qualifiés près de chez vous, donc faites leur confiance !
Pour les trouver, regardez dans les pages jaunes, les moteurs de recherche (google…) ou questionnez votre entourage. Mais le plus pertinent est encore et toujours le « bouche à oreille » : interrogez vos confrères, les entreprises que vous connaissez, regardez les sites web des sociétés importantes autour de vous. Vous découvrirez ainsi les agences les plus cotées de votre région.

 

2 – VÉRIFIEZ SON EXPÉRIENCE ET SA « BONNE SANTÉ FINANCIÈRE»

Sur le site societe.com, vous obtiendrez de précieuses informations comme la date de création de l’entreprise que vous visez  (beaucoup d’agences disparaissent au bout de 2/3 ans). Plus l’entreprise est ancienne, plus elle sera pérenne. Regardez bien si la société est toujours en activité, le montant de son capital (une agence qui démarre avec moins de 5000 euros de capital a peu de chances de survivre à une mauvaise passe), si son chiffre d’affaires est cohérent avec le nombre de salariés, si les résultats sont au rendez-vous…

 

3 – VISITEZ SON SITE INTERNET, ANALYSEZ SES RÉFÉRENCES

Ne jugez pas le prestataire uniquement sur le design de son site. Regardez si le contenu est lisible, la navigation aisée, les informations importantes bien mises en valeurs…
Ensuite, consultez les références. Si elles sont de qualité, si certaines se rapprochent de votre projet, si elles existent vraiment (consultez leurs sites) et si le prestataire est bien mentionné dans les mentions légales (lien qu’on retrouve tout en bas de la page si le site est bien fait).

 

4 – CONTACTEZ-LE

Une fois le prestataire sélectionné, contactez-le ! Ses coordonnées doivent être présentes sur son site (Téléphone, E-mail, Formulaire, Adresse : c’est un minimum). S’il est réactif comme il se doit, il vous proposera un rendez-vous afin que vous définissiez ensemble votre projet. Évitez les prestataires qui vous établissent un devis sans vous rencontrer, c’est un manque de professionnalisme évident. Mettez en adéquation l’importance de votre projet avec la taille de l’agence. Pour un petit site institutionnel, un freelance pourra peut-être vous apporter une solution. Par contre, pour un site plus important, dès lors qu’il s’agit d’e-commerce, de passerelles, d’intranet ou d’extranet ou si votre projet est très spécifique, choisissez un prestataire où il y a une vraie équipe de production (infographistes, développeurs, chef de projet).

 

5 – COMMUNIQUEZ VOTRE PROJET

Lors du premier entretien avec le commercial et/ou le directeur de l’agence, vous :

  • échangerez vos idées,
  • poserez des questions,
  • définirez un budget,
  • fixerez des délais,
  • réfléchirez à des solutions, etc…

Votre interlocuteur devra  se montrer disponible et être capable de reformuler votre projet afin de vous assurer qu’il a bien compris. Il ne doit en aucun cas se réfugier derrière un pseudo jargon technique. Au contraire, un bon prestataire saura comprendre votre métier, vos besoins et définir avec vous en termes clairs et simples vos objectifs et la façon dont il va répondre à votre demande.

 

6 – RECEVEZ UN DEVIS DÉTAILLÉ

Il devra être clair et précis afin que vous sachiez quel est le coût de chaque partie :

  • Charte graphique
  • Développement web
  • Référencement
  • Nom de domaine (il doit être réservé à votre nom, c’est vous qui devez en être propriétaire)
  • Prestations (Hébergement, Maintenance, Mises à jour)

Pour les projets plus importants, le prestataire doit vous proposer la rédaction d’un cahier des charges.

 

7 – PRESTATAIRES A ÉVITER

Malheureusement, ils sont nombreux ! Quelques pistes pour ne pas regretter son choix :

  • Tous les prestataires qui vendent des sites avec une formule d’abonnement sur 4 ou 5 ans, sous forme de location financière avec du matériel inclus. Un rapide calcul du montant total permet de comprendre que le coût réel du site est abusif ! De plus, dans la plupart des cas, vous n’êtes pas propriétaire du site. Ainsi, si vous souhaitez changer de prestataire, vous ne pourrez pas récupérer les sources de votre site.
    D’autre part, en signant chez eux, vous vous engagez pour plusieurs années. Impossible ensuite de vous rétracter.
  • Les prestataires qui sous-traitent tout ou partir de leurs réalisations, le plus souvent en off-shore. Peu ou pas de sécurité dans ce cas de figure, le développement du site étant fait par des personnes que vous ne pourrez jamais rencontrer. Demandez toujours au prestataire avant de signer de rencontrer ses salariés …
  • Les auto-entrepreneurs, les étudiants, les stagiaires : aucun suivi, aucune pérennité, pas d’engagement. Vous risquez de vous retrouver avec un site qui ne marche pas et plus personne pour le maintenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *